Généralement j'aime beaucoup l'hiver :
la neige qui couvre les traces des humains,
et qui devient bleutée et magique dans le silence d'une nuit étoilée.

Le froid du dehors qui donne envie de se réchauffer,
de trouver de la chaleur humaine,
la douceur d'un foyer.

Le calme de la fin d'un cycle, annonçant le renouveau.

Je relis en ce moment un peu de Tolkien, comme souvent.
Notamment ce petit bijou de Bilbon au sujet d'Aragorn :

    Tout ce qui est or, ne brille pas,
    Tous ceux qui errent ne sont perdus;
    Le Vieux qui est fort ne dépérit point.
    Le gel n'atteint pas les racines profondes.
    Des cendres, un feu s'éveillera.
    Des ombres, une lumière jaillira;
    Renouvelée sera l'épée qui fut brisée,
    Le sans-couronne sera de nouveau roi.

J'aime beaucoup le Seigneur des Anneaux, ou chaque personnage est confronté à la tentation, à la faiblesse, au choix et au dépassement de soi.

J'aime beaucoup l'idée de quête personnelle demandant des sacrifices ponctuels mais n'atteignant pas les racines profondes sur lesquelles chacun se construit au fond de soi.

Je traverserai cet hiver au même titre que j'entrerai dans un nouveau cycle et dans un autre printemps de vie.