Gardien des Elfes

31 mars 2012

Quelques news ?

Holà je le reconnais j'ai délaissé mon blog...

A vrai dire il y a plusieurs événements qui pourraient l'expliquer notamment :
- après Andilly et le festival du pays de Savoie à La Roche ça a été les vacances.
- et à la rentrée de septembre 2011 j'ai eu une vie bien remplie !
- et puis Facebook a fait son office, beaucoup de photos et de vidéos y passent et moi aussi...

Alors quelques news ici quand même ?

Le festival du Pays de Savoie à La Roche mériterait un article à lui tout seul ici.
Peut être en ferais je un, à antidater car le prochain arrive déjà vite ;)

Pendant les grandes vacances j'ai chopé un bon gros mal de dos.
Verrouillé, je suis allé à la Fête de Saint Jean D'Aulps très moderato mais avec grand plaisir aux côtés des Archers de Sabaudia et avec quelques compagnons de l’Épée de Savoie

En septembre j'ai eu surtout la gestion de mon grand garçon qui intégrait mon quotidien et le collège du coin. Et depuis ma vie évolue, avec ses richesses, ses changements inéluctables et ses difficultés à affronter.

En décembre l'hiver a commencé à se durcir et à me saper... et ma déprime à grandir...

En janvier dès le 1er jour de reprise le boulot me tanne, ainsi que la logistique de vie d'un père célibataire et nomade qui doit se discipliner...

En février plusieurs stalactites tombent dans ma grotte :

Une grande sensation de solitude qui me mine depuis quelques mois, s'aggrave et me vrille vers le bas.
Une rhino-paryngite, angine, conjonctivite et compagnie s'attarde sur moi.
Un joyeux compagnon s’éteint d'une faille au cœur en voiture et s'encastre dans un camion...
Le lendemain d'un enterrement qui m'affecte plus encore, un mal étrange m'envahit et j'atterris peu après aux urgences du coin, subis moult analyses bios lors de mes 3 jours d'hôpital et 3 semaines d'arrêt maladie.
Je m'en remets, certes mais bien affaibli physiologiquement, je chope la bronchite du fiston. J'en tousse encore à m'en faire mal au crâne et aux côtes parfois.

Je passe ce mois de Mars 2012 à me remettre, avec la sensation de revivre en ce début de printemps.

 

antarctique126

 

J'ai passé un hiver comme rarement. Une longue traversée d'un désert antarctique.
Outre une grippe carabinée et 2 gastros je n'avais jamais été malade, du moins jamais aussi fort que cela depuis 15 ans, sans compter un niveau affectif très très secoué également.

Mais comme disait Bilbon en parlant des rois d'Arnor : le vieux qui est fort ne dépérit pas et le gel n’atteint pas les racines profondes.

Je me dois de remercier mes vieux amis et ceux et celles en devenir, mes compagnons d'aventures et autres bons potes autour de moi cet hiver. Que ce soit chez moi in vivo ou via Facebook, un peu d'attention m'aura finalement beaucoup apporté et réchauffé le cœur, et j'en avais grand besoin, merci !

Je me dois de remercier particulièrement l'Elfée qui malgré ses propres épuisements et tracas hivernaux aura su trouver la force de m'épauler alors que j'avais le genoux en terre comme rarement.
S'abîmer, se relever, savoir se retrouver bien au delà de l'imaginable, c'est assurément ... magique, merci.

 

En ce printemps je suis de retour et je me sens globalement régénéré !

Je me sens à nouveau le bon vieux Sergent espiègle, épicurien et vociférant :)
J'ai même plutôt bien supporté ma cotte de maille rivetée aujoud'hui le temps de faire rêver quelques enfants et leurs maîtresses dans une école maternelle à Magland :)

Je me sens prêt à fourbir mes armes et affronter mes combats à la noix, délaissés cet hiver, du genre maison a arranger, déchetterie à alimenter, voiture a réparer, molaire à couronner. Et bon débarras !

Je me sens libre de mes instincts, confiants en mes sentiments, vibrants de mes élans.

Je me sens bien Gardien des Elfes ici à ré-écrire ici mes aventures de l'été à venir :)

 

revival

 

Posté par Isildinann à 00:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]


15 juin 2011

Andilly 2011 - suite et fin !

3 jours !

3 jours d'affilée pour ce 2eme week-end de festivités médiévales dans la bonne forêt des moulins à Andilly.

Hu !

C'est qu'on y prendrait goût presque en vérité !

Il faut dire que le temps fut superbe : chaud mais pas trop, un peu de nuages, de brise, jamais de pluie malgré ce qu'avait annoncé la météo. Parfait !

La vie de camps était rôdée, tout allait de soi, nous avions déjà un 1er week-enbd pour s'y caler.

Aucun accroc aucun souci outre quelques bons mots qui allaient de toute façon avec le rôle ;)

Afin de faire court et ne pas me répéter je soulignerai surtout :

  • L'Epée de Savoie à défilé à 31, tous escrimeurs !
  • L'animation du camp n'a pas eu de temps morts
  • L'idée d'organiser une inspection théatralisée et improvisée marche du tonnerre !
  • Il ne faut jamais sous-estimer une escouade de cuisinières.
  • J'ai tenu mon engagement et saisi Mille-pattes pour le remettre à sa prévote des archers de Sabaudia ;)
  • J'ai bien apprécié l'hypocras en corne, l'hydromel en bonne compagnie et la bière verte d'Andilly
  • Je me suis bien amusé et malgré une solide inflammation des pieds j'ai pris plaisir à arpenter le sol tortueux de la foret des Moulins

Vivement l'année prochaine :)

Et en attendant, à bientôt puisqu'on plante la tente aux pieds du chateau de L'Echelle à La Roche dès le soir du 24 juin prochain !

 

garde_haute

srg-Aurelie

romain-srg

defile

impro1

marmitonnes

Mochafede

Epee_de_Savoie

 

Posté par Isildinann à 13:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 juin 2011

Andilly 2011 : c'était le 1er week-end !

Arthaz 2011wouaaaaa...

Après le week-end médiéval à Arthaz, où malgré un premier soir festif je n'ai vraiment pas bien pu profiter de la fête en raison d'un rhume trés arquebusé et assaisonné de pluie et de frais, je suis en plein à fond dans les médiévales d'Andilly.

Ca doit bien faire 8 ans que je vais à Andilly, en touriste ou compagnon d'aventure ou en soutien logistique, ou depuis 4 ans en animation de campement au sein de l'Epée de Savoie.

Le campement ? A l'Epée de Savoie on est passé d'une petite tente conique adossée à celle de nos amis de la guilde des chevaliers du fer, à un groupement d'une douzaine de tentes et d'au moins 3 ou 4 associations. Le camp des épées : 80 personnes environ, une solide intendance de cuisine, et tout une organisation de logistique et de gestion du temps à planifier.

Ce week-end, outre les 2 volontaires pour rester de garde nous avions pu défiler à 28 sous notre bannière Or et Azur ce 1er week-end !

Cette année, est-ce du à ma voix qui porte ou mon expérience de vieux briscard de l'endroit, je suis le sergent de la compagnie. Et ma foi ça me va car après tout, j'ai l'âge, les craquements et le poil grisonnant qui vont bien. ;)
Et puis nous avions à la base un capitaine à remplacer, que son âme repose en paix. Mais en touchant son épée dans son cerceuil, celle que nous élimions chacun pour les 1eres fois ensemble, je lui avais intimement promis de bien remplir cet office de sergent.

Ainsi cette mission pour cette année me tenait quelque peu à coeur. Au delà de guider la troupe au défilé ou au combat sur notre lice, je me devais de veiller au grain sur le campement, sur la tenue de la compagnie, sur la qualité de la garde et de notre bonne image, avoir le souci du détail, faciliter l'intendance, mettre de l'huile de coude si besoin, encourager le bon labeur et sermonner lorsque besoin.

Ma foi je suis plutot satisfait.
Dès lors où le comité d'officiers avait bien donné les règles beaucoup de boulot avait déjà bien été réalisé.

Personnellement j'adore la vie de camp. Le feu, l'esprit à la fête, le son du cuir qui grince, les oiseaux au reveil. Je trouve qu'il y avait un bon état d'esprit ce week-end. Un peu trop à la fête tardive et aux liqueurs parfois pour certains mais haha, j'ai déjà connu bien pire autrefois !

Et puis...

L'organisation d'Andilly est bonne, le cadre est superbe, les équipes dynamiques, on réclame du bois le soir, on l'a le lendemain matin, tout va bien :) Merci le Petit Pays !

Nos amis de l'Epée d'Argent était bien là, pour le montage, dans les animations, sur le défilé sous nos couleurs, merci aussi.

Mochafede et nos cuistots nous régalent, ils chantent même parfois pendant la tambouille, et nos ventres ne sont jamais trop plats, miam !

Les gars de la Guilde des chevaliers du fer sont nos vieux partenaires, on se connait très bien, ils font parfois la fête un peu tard avec quelques uns de nos gars mais outre le bruit tout cela reste bon enfant. Allez promis je veillerai au couvre feu et au volume des voix à calmer la nuit la prochaine fois.

Et pour ma part, j'avais une super forme, j'ai pu coucher tout le monde à l'Epée de Savoie avant ma dernière ronde, j'ai globalement bien dormi, et n'ai pas eu de souci pour me lever parmi les 1er héros du petit matin, pour apprécier les premières flammes et craquements de bois.
Je regrette surtout d'avoir raté, faute de temps, ce fourbe de Mille-pattes, le mécréant très recherché de mes bons amis les Archers de Sabaudia !

A très bientôt le week-end prochain pour 3 jours d'animation cette fois, le tout dans un aussi bon état d'esprit général, surtout si je suis en aussi bonne forme que ce 1er week-end.

wouaaaaaa :)))) !

 

L'Epée de Savoie

 

A découvrir :

 

Posté par Isildinann à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2011

40 ans

Ces jours ci mes pensées vont pour mes compagnons d'armes.
L'un d'entre nous s'en est allé, non le moindre puisque c'était notre capitaine président de l'Epée de Savoie.
Jean-Marc, un de mes premiers compagnons d'armes donc.
Monter un camp, croiser le fer, brandir une corne à boire ou une épée en l'air. 
C'était peut être trop peu mais c'était pourtant bien précieux.

duel

40 ans, cancer, bigre...
Je me dis qu'il est mort vite...
Trop tôt quand on a des enfants encore jeunes, mais suffisament vite pour ne pas trainer une souffrance personnelle ou celle d'un entourage qui indépendamment des forces de chacun ne fait que s'accroitre au fil du temps.

Je me dis qu'il n'était pas seul. Et que c'était bien.
Personne ne devrait mourir seul.
Il est noble je crois de savoir accompagner une âme vers sa désincarnation.
Assister au passage, vers la vie, ou vers le trépas, c'est plutot sacré je crois.

Je me dis que tout cela est bien douloureux.
La vie, la mort, la société, le stress, les clopes, les soubresauts de la la chair et de l'esprit.
J'ai en mémoire mes cours de français sur les situations tragiques et les différentes manières de les transcender. Chacun face à la mort, la sienne ou celle d'autrui, est un jour confronté à cela. Il n'y pas pas de solution magique. Juste l'expérience à vivre, et cela reste terrible à chaque fois.

Soupirs...
C'est le 3eme pote que j'enterre, que la mort emporte à l'âge de 40 ans.

40 ans est souvent un âge frontière apparemment. 3 potes de mon âge qui ne vont pas au delà donc.
A l'aube de mes 42 ans je me dis que je vis du bonus. Déjà épicurien il y a 20 ans, je relativise beaucoup les drames de société d'aujourd'hui tant j'ai envie de profiter de la vie parfois.
Chaque jour est un bonus, demain tout peut s'arrêter.
C'est immensément triste mais lorsque ça m'arrivera, j'aimerais ne pas trop être déçu de ce que je laisse derrière moi. J'aimerais avoir le sentiment du devoir accompli : avoir bien vécu, appris, compris, transmis.

Aujourd'hui, je pense à mes parents, à mon père qui à 77 ans a déjà presque doublé ce cap de vie. Joli bonus. Je me dis que j'ai peut être hérité de la solide constitution de mes grands parents, qui ont survécu à 2 guerres mondiales en pleine Picardie qui sait.
Tant mieux.
Tant mieux pour mes prores garçons.
Je n'aimerais pas je pense les laisser trop tôt derrière moi.
Ils font aussi partie de ma vie, et moi de la leur et j'aimerais que nous puissions en profiter encore quelques temps j'espère.

Aujourd'hui je pense aussi aux fils de Jean-Marc, et à sa compagne, et à ses amis. A la vie qui continue aussi. Et à de nouveaux enseignements issus de nos expériences de mort et de vie.

Aujourd'hui je me dis notamment de bien profiter de ce bonus que je vis, et ne pas oublier de transmettre le meilleur de ce que j'ai moi même acquis, à mes proches, à mes amis, à mes fils, et à qui en a envie.

 

Posté par Isildinann à 06:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 février 2011

Martin Guerre

Houlà cela faisait longtemps que je n'avais mis les mains dans mon blog

MartinGuerreJe voulais juste signaler que je participais avec L'Epée de Savoie au spectacle des Secoués du Vocal :

"Le secret de Martin Guerre", drame musical d'après les chansons de Claude-Michel Schönberg et Alain Boublil, les 26 et 27 février 2011 à Vulbens (Haute-Savoie, France).

Toutes les infos ici :

 

Notre prestation était assez courte mais participait au lancement du drame. Mon rôle consistant surtout à un court combat et une longue scène immobile d'une victime de guerre au dessus de laquelle commence la 1ere chanson. ^^

C'était toutefois un plaisir de faire partie du spectacle, de partager les bonnes énergies, d'assister, privilégié, aux coulisseq d'une mise en scène de ce type.

Merci à l'Epée de Savoie donc et aux Secoués du Vocal.

PS, si quelqu'un retrouvait mon couteau-tranchoir médiéval, j'en serai ravi !!

 

Posté par Isildinann à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 août 2010

Warcraft !!!

Bon oui cela fait déjà quelques temps que je néglige l'animation de mon blog.

La raison, je la connais.

1) je vis intensément y compris hors écran.

Les sorties médiévales se sont montrées moins nombreuses que prévues pour moi cette saison mais j'ai pas mal bougé entre mon boulot qui a repris vie, mes enfants qui grandissent, mes relations qui mûrissent, et les sorties d'été lorsque possible.

leu2) j'ai craqué et installé World of Warcraft...

Arglglglgl !
Je le savais que ça allait devenir si je mettais le doigt dedans !
ben voilà.

WOW déjà c'est un jeu de fantasy art, des elfes, des nains, des gobelins, des donjons et des dragons et autres géants à occire ! C'était déjà tout bon pour moi ça.

De plus je connais Azeroth et la cosmogonie de Warcraft depuis leur début où Warcraft n'était qu'un jeu de gestion et bataille tactique sous DOS.
Là, en 3D, en réseau, en communauté. Pffiouuuuu ! Forcément oui...

Haaaaa la découverte de Teldrasil, l'arbre monde des Elfes, et puis les rayons de soleil sous la canopée d'Orneval et sa musique invitant au voyage. Puis après : découvrir des crépuscules magnifiques sur les plages Ouest de Kalimdor et des clairs de Lune inégalés au dessus de Loch Modan...
Haaaa !!!

Alors voilà j'y suis, je me raisonne mais j'y suis régulièrement quand même.
Je délaisse les jeux sur facebook, les tchats nombreux, le surf et la techno web à outrance, les téléchargements illégaux et même mon blog ici !
Je me plonge dans Azeroth et bientôt l'Outre-terre.

IsildinannJe suis un Elfe, chasseur accompagné d'une belle louve grise.
Je suis un scribe paria et démoniaque accompagné d'une succube intraitable.
Je suis un nain guerrier et forgeron et maître de guilde et désargenté !
Je suis un cadavéreux, sans scrupule et dispensateur de mort sombre.
J'en suis à visiter Lune d'argent avec un Sin Dorei quelque peu arrogant ;)
Je n'ai pas encore tout bien testé mais cela viendra.
D'autant plus que cela anime plus encore le lien avec mes petits gars qui adorent jouer avec leur papa ;)

Heureusement je garde la tête froide et un certain équilibre de vie :)))
Comme souvent après 6 mois l'équilibre revient et je constate que je ne parle pas encore comme tout les addicted de WOW.
Je ne sais toujours pas ce que c'est que ICC25, ni ne stuffe, ni ne farme, et je ne dis jamais GG pour congratuler un compagnon d'arme qui a progressé.

Je ne pense pas encore être devenu un geek, No-Life, ouf !

nightelves_800x

World of Warcraft


Posté par Isildinann à 10:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 mai 2010

Andilly 2010

Andilly2010Cette année encore je serai avec l'Épée de Savoie aux Grandes Médiévales d'Andilly les 22-23 et 29-30 mai 2010 pour une immersion dans le Moyen-Age et un peu de fantasy !

Convivialité et évasion garantie dans une foret coupée du monde moderne pour quelques jours hélas seulement.

Au programme sur le Campement des Épées:

- démonstrations d'armes
- combats aux armes médiévales
- initiation à l'escrime historique pour adultes et enfants

Et surtout de la bonne humeur :)

Cette fois ci, promis, je ne ferai plus le kakou avec un haubert de 25 kilos toute la journée pour me briser le dos !
De tout manière, j'ai investi le lit de camp du Sergent de campement, haha !

Camper, s'évader et faire rêver, festoyer en bonne compagnie... hip hip hip Ocras !

Posté par Isildinann à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2010

Arthaz

Week-end festif ce 1er mai

Malgré la pluie annoncée, je ne pouvais manquer d'aller fourbir mes armes et mon matos de cambrousse pour la fête médiévale d'Arthaz. Ce coup ci j'ai investi dans le lit de camp et j'ai bien fait vu l'humidité du sol !

Outre cette période un peu magique du mois de mai, ce fut un grand plaisir en vérité.

D'abord pour avoir remis le pied dans la saison des fêtes médiévales du coin, se préparer pour Andilly et peut être d'autres festivités à venir ici ou là. Et apprécier la finalité d'un projet que j'ai porté qui plus est : partir peu nombreux et finalement réussir à réunir entre 15 et 20 personnes et 3 tentes juste pour le plaisir de se retrouver en costumes et camper et ripailler à satiété un peu hors du temps.

Grand plaisir aussi de se retrouver parmi nos pairs à affronter la pluie avec fatalité mais bonne humeur et chaleureuse fraternité sous les auvents. Notamment, les joyeux archers de Sabaudia et l'Herpaille Saint-Martin et leur prune digestive :)

Je soulignerai également la sympathique équipe d'organisation ainsi que les cuistots et les excellents diots de la fête d'Arthaz dont on se régale à 10h30 déjà ;)

J'ai eu plaisir de retrouver quelques vieux potes, Damien et Sylvain pas vus depuis des années, et quelques échoppes toujours agréables à retrouver comme le Regard de la Foret ou Cortax.

Tiens il parait que je suis dans le journal du coin : ha ben oui, merci ! ;)

Dauphine

(Le Dauphiné Liberé)

Posté par Isildinann à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2010

La valeur et le prix.

Chacun à un moment ou l'autre de sa vie est libre d'entreprendre une direction, de faire des choix. Choix de vie, choix d'action, ou simple réaction selon sa maîtrise ou non de ses pulsions.
Cette liberté est relative certes en fonction de la réalité d'un environnement de vie, mais indépendamment de celui ci, un jour ou l'autre, il appartient à chacun de décider de ce que faire du temps et des moyens qui lui sont impartis durant tel ou tel cycle de vie.

Je me retrouve souvent à passer de cycle en cycle, ainsi.
Parfois à me laisser aller au repos de l'âme et de l'esprit tranquille et sans questionnement, appréciant alors le confort d'une digestion d'un cycle en cours, sans effort, ni nouveauté, ni grand changement d'interaction à accepter ou refuser.
Les besoins et désirs sont alors globalement satisfaits, une route tracée, un itinéraire connu et sans danger vers un horizon clair et rassurant, droit et régulier.
Et comme c'est bon en effet. :)

Parfois surviennent des écueils, des chantiers de vie en sommeil qui exhortent au réveil. L'environnement et ses contraintes, les pressions extérieures souvent génèrent ces périodes de crises qui bousculent certes mais rendent aussi la vie moins monotone quelque part à devoir ainsi surmonter telles ou telles difficultés que la vie veut m'imposer.

Et c'est surtout dans la difficulté que l'on progresse le plus.

C'est dans une période de crise, de réveil, de changement que l'on est amené de gré ou de force à évoluer, à décider, faire des choix, agir différemment.
L'esprit entre alors en ébullition, il s'étire et explore dans tout les sens et guide, ou tente. Le cœur s'anime et vibre, l'âme chuchote ou hurle.
Indépendamment de ce que l'on accepte, pour soi, pour autrui, de ce comment on lutte, pour une bonne cause, ou à perte : quelle sensation d'être vivant !

C'est aussi dans cette période de combat intérieur que l'on révèle sa valeur.

C'est dans ces périodes où l'on erre, où on trébuche, où on se laisse aller à des pulsions, et des désirs, indépendamment de leur nature, de leurs conséquences, et parfois de leurs méfaits.
C'est à ces moment où l'on se montre visionnaire et grand plutôt qu'opportuniste et égoïste. Où l'on s'élève et se révèle beau et noble, maître de soi et de ses pulsions, plutôt que lâche, vampire et parfois simplement vil.
Cela peut devenir tout aussi vibrant et passionnant d'ailleurs que lorsqu'on se bâfre de forfaits, et de franchissements d'interdit, et d'iconoclasmes et autres pieds de nez aux règles, aux principes et à autrui.

Prendre conscience de ce que l'on vit, de ce que l'on accepte ou pas, de ce que l'on décide de vivre par choix et non par soumission aux éléments, aux évènements...
Rayonner de son intime conviction, du bon sens naturel, de clarté et de limpidité pour traverser cette période d'intense vibration. Se libérer de tout, n'avoir peur de rien, agir noblement, avoir l'estime de ses pairs, l'amour des siens, se sentir bien.
Oui c'est rayonnant et vibrant en soi.

Drizzt_Do__Urden_by_Ilacha

Sur bien des points, je suis sur ce chemin actuellement.
Ho j'ai bien encore des chantiers à régler, et des progrès à faire, mais je me sens clair.
Je suis capable d'amour, de respect, d'intégrité, d'acceptation, et de bons combats mérités.
Même si pour cela il y a toujours un prix à payer.

Je vis et fais à peu près ce que je veux dans le cadre de mes moyens propres, je suis libre, autonome et ne crains pas grands chose.
J'ai dépassé cette nature de séduisant personnage ayant besoin de plaire, de sauver, de guider mon entourage, mes compagnes de vie, pour me sentir exister.
Je ne suis plus un ermite sauvage en fuite du monde et de la société.
Au contraire, je suis infiniment plus sociable et ouvert dès lors ou je suis attiré.
Et j'avance toujours un peu plus vers cette espèce de noblesse intérieure, avec intime conviction, détachement réfléchi, et mes émotions, mes élans et passions assumés et une confiance grandissante en moi et en chaque jour un peu plus de bon sens et de sagesse, de dérision et de jubilation à ma disposition.

Même si pour cela, le prix à payer reste encore et toujours d'être à ce point solitaire.
J'éprouve une infinie tendresse pour mes ami(e)s, j'en ai des frissons au fond de ma clairière.

Isildinann

source de limage :
http://ilacha.deviantart.com/art/Drizzt-Do-Urden-49952602

Posté par Isildinann à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2010

Le Roi Arthur

Le Roi ArthurCe soir, après une séance de tir à l'arc qui m'a fait beaucoup du bien, je me suis tapé une soirée sur mon fauteuil devant ma télé... Une fois n'ai pas coutume !

Bon soyons clairs, c'est une Nième version de la légende arthurienne, où on retrouve des personnages au noms connus mais il faut être ouvert à la réécriture de la légende.
Heureusement que Kaamelott a déjà bien ouverts les esprits ;)
Là Arthur est un romain pur jus, les chevaliers sont de furieux celtes ou des mercenaires orientaux.
Lancelot est un épicurien qui se bat avec 2 glaives courts. Guenièvre est une guerrière picte.
Merlin, une sorte de shaman des bois noueux :)

G21691517504767

Et puis des romains, des saxons, le Veme siècle ? Bon je ne vais pas me lancer dans l'étude des anachronismes non plus, on va pas se gâcher le plaisir tellement il doit y avoir des erreurs.
Je ne suis pas historien mais adepte de fantasy.
Du coup je me me suis plutôt laisser allé aux images, aux paysages bretons, aux forêts sauvages, à la barbarie des âges farouches et aux scènes de combats.
hmmmm en tant que bretteur aux armes anciennes, médiéviste sans période à stature de barbare; il y avait  de quoi jubiler tout de même.

G216928430517

G2169805859132

 

 

 

Et puis, j'ai aimé ce Merlin très celtique, sorte de vieux druide sauvage hirsute, tatoué, et charismatique à souhait
J'ai aimé trouver des pictes sauvages et beaux dans leur peinture de guerre, ambiance tatoo tribal ou bleus comme dans avatar héhé. Je suis un peu païen, et la forêt m'enchante toujours au fond de moi.

J'ai aimé que les chevaliers soient des barbares, des paillards, une petite meute de loups féroces loyaux entre eux.
J'ai pris plaisir à voir le partis pris qu'ils étaient d'origine sarmate, des orientaux, avec un arc à 2 courbes comme le mien !

chevaliers

Bref, une bonne petite soirée fantasy à souligner ici donc.



     

Posté par Isildinann à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]